NUMÉRO 2



Un nouveau magazine sur Napoléon et le 1er Empire
qui suit la voie tracée par Ben Weider.

Tout en couleurs. 100 pages. Prix : 8 €.
Distribué en France, en Belgique et au Québec

Pour la Belgique, l'abonnement d'un an
(4 numéros, du n° 2 au n° 5) coûte 46 Euros.

Pour le Canada, l'abonnement d'un an
(4 numéros, du n° 2 au n° 5) coûte 50 Euros.

 

EDITORIAL

            Après la sortie du premier numéro de « VIVE L’EMPEREUR ! », vous avez été nombreux à nous faire part de votre avis sur ce nouveau magazine, et nous tenons à vous en remercier.


Un lecteur du département de l’Aveyron nous a même complimentés en ces termes : « Remarquable revue, travaux remarquables. Il est rare de trouver dans une revue des articles de fond, et d'une telle tenue. Et puis, sous l'égide ô combien émouvante, et méritée, de Ben Weider, ce bel objectif auquel je souscris avec transport : "laver le nom de Napoléon de toutes les abjections dont sa mémoire est abreuvée". Rude tâche, au regard de la caricature sidérante qu'on nous en propose ici et là. »


Non seulement ces propos nous vont droit au cœur, mais encore nous confortent-ils dans l’idée que « VIVE L’EMPEREUR ! » était le magazine que beaucoup d’entre vous attendiez.


Las de la langue de bois, nous souhaitons tordre le cou, une bonne fois pour toutes, aux nombreux mensonges colportés sur le compte de Napoléon. Ainsi, il est tout à fait aberrant de constater que certains auteurs, sans parler d’une majorité du public profane, continuent à comparer l’Empereur au fou meurtrier qu’était Hitler. De même, les accusations de raciste et d’antisémite s’effondrent devant les faits historiques. Est-il besoin de rappeler la fameuse proclamation que le général Bonaparte adressa à tous ses navires, juste avant de poser le pied sur la terre d’Egypte ? La voici, pour ceux qui l’auraient oubliée : « … Les peuples avec lesquels nous allons vivre sont mahométans. Ayez pour les cérémonies que prescrit le Coran, pour les mosquées, la même tolérance que vous avez eue (en Italie) pour les couvents et les synagogues, pour la religion de Moïse et de Jésus-Christ. Les légions romaines protégeaient toutes les religions. » Doit-on également remettre en mémoire que l’une des premières préoccupations de Napoléon, lors de son arrivée à Sainte-Hélène, fut d’essayer d’obtenir des Anglais, à force d’argent, la liberté pour un vieil esclave noir ? Mais les autorités britanniques - alors les plus grands esclavagistes du monde, ne l’oublions pas - refusèrent obstinément d’accéder à la demande de l’Empereur. Et que dire de cet événement survenu pendant la terreur blanche ? Nous sommes à Marseille, dans le vieux port. Des Royalistes, ivres de haine, s’en sont pris à une femme de couleur qu’ils ne tardent pas à éventrer à coups de couteau. La pauvre victime est ensuite jetée à l’eau. Bien qu’agonisante, elle trouve la force de passer la tête hors de l’eau et d’hurler à ses bourreaux ces deux mots sublimes : « Vive l’Empereur ! »  

 
Alors, oui, nous nous efforcerons, encore et toujours, de rétablir la vérité historique, de manière à vous faire découvrir le seul, l’unique : Napoléon le Grand.

            La Rédaction.


 

 

 

Pour la Belgique, l'abonnement d'un an (4 numéros, du n.2 au n.5) coûte 46 Euros
Pour le Canada, l'abonnement d'un an (4 numéros, du n.2 au n.5) coûte 50 Euros.