La campagne de Wellington à Salamanca: la critique d'un officier français

Jack Sigler, USA

 

Au début de l'été 1815, un document de 76 pages, ayant pour titre Lettre d'un officier français au Lord Wellington sur ses six dernières campagnes, écrit par un auteur anonyme, s'est retrouvé pour une courte durée sur les étagères de l'éditeur parisien, J. G. Dentu. Quelques jours plus tard, après la victoire de Wellington à Waterloo, l'ouvrage a disparu. Cela était compréhensible puisque le document était une critique des compétences de Wellington comme général. Quelques copies de cet ouvrage ont été conservées. L'objectif de cette recherche est d'analyser les critiques faites à l'égard des opérations de Wellington durant le campagne militaire de Salamanca de 1812, de porter une attention particulière sur le principal objectif de cet ouvrage et d'expliquer comment l'auteur a pu finalement être identifié en 2007.

 

Jack Sigler a reçu son Doctorat en Histoire de l'Université de l'État de la Florida (FSU) en 2006, sous la supervision de Dr. Donald Horward. Maintenant retraité des Services Étrangers des États-Unis, il fait présentement des recherches pour la Riechelt Program for Oral History de FSU et pour le projet sur l'histoire des anciens combattants (veterans) des Archives nationales des États-Unis. Il a enseigné comme professeur adjoint en relations internationales au London Study Center de FSU. Il est membre de la Société Napoléonienne, de la Société historique de Napoléon et de l'Institut pour l'étude de Napoléon et la Révolution française. En 2005, il a présenté une étude à la Conférence de la Société napoléonienne internationale à Dinard, en France.

Il est marié à Ruth Godfrey, qui s'occupe entièrement de l'aspect graphique de ses présentations.