Le monde entier connaît le fameux et monumental tableau peint par David et exposé au Louvre. En ce bicentenaire du sacre de Napoléon Ier le 2 décembre 1804, voici le document officiel enfin réédité du reportage paru à l'époque, aujourd'hui introuvable. Il sert à comprendre aisément, du premier coup d'oeil, la place et la fonction de chacun. Dans cette cérémonie, le moindre geste, le plus infime détail de costume et d'accessoire, revêt une importance considérable. Alors que la France est sortie de la Révolution et rétablit une forme de monarchie, les yeux de tous les pays, amis ou anciens ennemis, sont braqués sur cet événement majeur, symbole du nouveau pouvoir en place. Lorsque Napoléon déclare: «j'assume tout, de Clovis au Comité de Salut Public», il en expose les allégories dans le couronnement, véritable rétrospective à grand spectacle. Toutes les traditions connues sont contenues dans le protocole, brossant une fresque fascinante encore plus forte qu'un film de superprocuction, pour réincarner et faire se fusionner l'onction des rois antiques de la Bible et de l'Égypte, L'Empire romain, les trois dynasties franques (mérovingiennes, carolingiennes, capétiennes), plus les nouveautés du siècle des Lumières introduites par le despotisme éclairé. Curieuse synthèse et pourtant étonnante réussite. Suivons pas à pas les acteurs de ces scènes où le rituel maçonnique, la liturgie catholique et la souveraineté impériale dantesque atteignent des sommets inégalés. Le pape et l'Empereur réunissent pour un instant les attributs du roi du monde.

 

24.50