L'Égypte après Bonaparte

Rowayda Guirguis

L’expédition Française n’a pas fini de diviser les historiens arabes.

Pour les uns, elle a introduit l’Égypte dans la modernité, la révélant à elle-même autant qu’au monde. Pour d’autres elle n’a été qu’une parenthèse sans effet. Pour d’autres encore, elle a gravement porté atteinte à une société musulmane qui n’avait pas attendu les français pour se civiliser.

Les français ont passé 38 mois en Égypte, très peu de temps pour changer le pays mais ils l’ont fortement bousculé et l’ont sorti de son isolement. Les 167 savants de Bonaparte ont ouvert l’Égypte au monde et ouvert le monde à l’Égypte.

Mohamed Ali, Le vice Roi d’Égypte puis les 10 souverains de sa dynastie qui l’ont succédé, se chargeront de continuer l’œuvre de Napoléon. Pendant 150 ans, la langue française, la pensée française, le droit français sont dominants.

C’était la vie avant Nasser.

L’Égypte devient ensuite arabophone, puis anglophone et francophone en troisième lieu, mais elle garde encore de beaux restes du passage de Napoléon.

 

Réferences: Robert Solé
Bonaparte à la conquête de l’Égypte. Paris, Seuil;, 2006
Le dictionnaire amoureux de l’Egypte. Paris, Plon, 2001
Les savants de Bonaparte. Paris, Seuil, 1998
L’Egypte Passion Française. Paris, Seuil, 1997
Le Sémaphore d’Alexandrie (roman). Paris, Seuil, 1994

Prince Ahmed Fouad II Conference. in Paris, 1981