Chirurgiens, médecins ou pharmaciens
nobles d’Empire
et/ou
titulaires de la Légion d’honneur

Par Xavier Riaud (*), FINS

 

 

Il est évident que je ne reviendrai pas sur les biographies déjà réalisées : Desgenettes, Larrey, Percy, Cadet de Gassicourt, Bourdois de La Motte et Cabanis. Ces médecins, pharmaciens ou chirurgiens fameux appartenaient à la noblesse d’Empire et étaient tous titulaires de la Légion d’honneur. J’ai souhaité m’attarder sur des médecins moins connus, mais qui ont acquis les mêmes distinctions par leur dévouement et leur abnégation sur le front auprès des soldats de la Grande Armée, voire à l’arrière auprès des blessés ou des populations civiles. Cette énumération fait suite à l’étude du service de santé de la Grande Armée et est bien évidemment non exhaustive.

La noblesse d’Empire a été instaurée en 1804 avec l’avènement de l’Empire et la création des premiers titres de princes dans la famille impériale. En 1806, sont créés les titres de ducs et en 1808, les titres de chevaliers, barons et comte. La Légion d’honneur a été instaurée par Napoléon, le 19 mai 1802. Elle est décernée à des personnes, militaires ou civiles, dont les mérites au service de la Nation ne sont plus à prouver. La première remise a été faite le 14 juillet 1804 à des officiers de son armée.

 

Nobles de l’Empire  (Georgel, 1869):

Auvity  : chirurgien des Enfants de France. Chevalier de l’Empire (Lettres patentes du 2 avril 1812).

Bousquet  : chirurgien major au 25 ème de ligne. Chevalier de l’Empire (16 mai 1813).

Boysset  : médecin des armées. Chevalier de l’Empire (26 avril 1811).

Broussonnet (Jean Louis Victor)  : médecin en chef de l’hôpital de Montpellier et professeur de clinique à la faculté de médecine de Montpellier. Légion d’honneur en 1810. Chevalier de l’Empire (19 janvier 1811) (Lemaire, 2003).

Chifoliau  : médecin principal des armées. Chevalier de l’Empire (5 janvier 1810).

Damelincourt  : chirurgien-major au 33 ème de ligne. Chevalier de l’Empire (24 août 1811).

Hallé  : membre de l’Institut, premier médecin de l’Empereur, professeur au collège de France (1794). Chevalier de l’Empire. Président de l’Académie des sciences (1813). Grand instigateur de l’hygiène médicale en France.

Jean Noël Hallé (1754 - 1822)
(© Académie nationale de médecine)

Heurteloup  : membre du conseil de santé (1793). Premier chirurgien des armées en 1795, chirurgien en chef de la Grande Armée (1808). Officier de la Légion d’honneur. Baron de l’Empire (16 décembre 1810). (Thiébaud, 2009)

Nicolas Heurteloup (1750-1812)
(© Académie nationale de médecine)

Hoin  : chirurgien aide-major des grenadiers de la garde. Chevalier de l’Empire (14 août 1813). Chevalier de l’ordre de la Réunion.

Kitz  : chirurgien-major au 1 er régiment de la Vistule. Chevalier de l’Empire (9 octobre 1813) (Georgel, 1869).

Lallemand  : médecin, maire de la ville de Metz, chirurgien dans l’armée de Murat en Espagne, libérée de ses obligations militaires en 1811. Baron de l’Empire (19 juin 1813).

Pionnier dans l’étude des maladies cérébrales et membre de l’Institut. Docteur en 1818. Professeur et doyen de la Faculté de Médecine de Montpellier de 1832 à 1837 (Lazare, 2009).

François Claude Lallemand (1790-1853)
(© BIUM)

Lanefranque  : médecin attaché à la maison impériale, médecin en chef de l’hospice de Bicêtre. Chevalier de l’Empire (16 décembre 1810) (Georgel, 1869).

Lorin  : docteur en médecine. Chevalier de l’Empire (11 septembre 1813).

Marchant  : médecin, maire de la ville de Metz. Baron de l’Empire (11 octobre 1810) (Thiébaud, 2009).

Michel de Trétaigne  : médecin en chef de la 1 ère division militaire. Baron de l’Empire (Lettres patentes du 11 décembre 1829). Historien et collectionneur. Dernier maire de Montmartre et maire du XVIII ème arrondissement de Paris (Georgel, 1869).

Paullet  : chirurgien-major de la Garde impériale, chirurgien en chef adjoint de l’hôpital de la Garde et auprès de l’Empereur. Chevalier de l’Empire (3 mai 1809).

Pelletan  : chirurgien et professeur, premier chirurgien de l’Empereur. Chevalier de l’Empire (16 décembre 1810).

Portal  : professeur au collège de France. Elu à l’Académie des sciences. Chevalier de l’Empire (1808). Premier médecin de Louis XVIII et de Charles X, et président d’honneur de l’Académie de médecine en 1820. Baron en 1824.

Antoine Portal (1742-1832)
(© BIUM)

Poussielgue  : chirurgien principal des armées. Chevalier de l’Empire (4 mai 1810).

Renoult  : chirurgien major de la gendarmerie d’élite. Chevalier de l’Empire (5 octobre 1808).

Sue  : médecin en chef de la Garde impériale. Membre de l’Académie de médecine. Chevalier de l’Empire (21 décembre 1808).

Varéliaud  : chirurgien de l’Empereur. Chevalier de l’Empire (16 juillet 1810).

Vergez  : médecin en chef des pages, des maisons impériales d’Ecouen, de Saint-Denis, etc. Chevalier de l’Empire (9 octobre 1813) (Georgel, 1869).

Yvan  : chirurgien ordinaire de l’Empereur, chirurgien-major des grenadiers de la Garde impériale, chirurgien en chef de l’hôtel impérial des Invalides. Officier de la Légion d’honneur (1807). Baron de l’Empire (31 janvier 1810). Inspecteur général du service de santé (1814). Chirurgien en chef des Invalides jusqu’en 1832 (Meylemans, 2010).

 

Titulaires de la Légion d’honneur  :

Blanvillain  : chirurgien-major d’infanterie de ligne. Chevalier de la Légion d’honneur (1 er octobre 1807).

Chauvot de Beauchêne  : médecin consultant de Louis XVI. Médecin de l’hôpital militaire du Gros-Caillou (1790). Médecin de l’Ecole normale et du Corps législatif (1810). Médecin consultant de Louis XVIII, puis de Charles X. Membre de l’Académie de médecine en 1820. Chevalier de la Légion d’honneur (9 juin 1820) ( http://lesapn.forumactif.fr, 2010).

Coste  : médecin en chef de l’armée envoyée aux Etats-Unis sous les ordres du comte de Rochambeau. Médecin consultant des armées du roi (1784). Inspecteur des hôpitaux de l’ouest (1788), membre du conseil de santé des armées. Médecin en chef des Invalides (1796). Médecin en chef de l’armée des côtes, puis de la Grande Armée (1803). Présent à Austerlitz (1805), Iéna (1806) et Eylau (1807). Limogé par Napoléon. De retour aux Invalides. Commandeur de la Légion d’honneur (1814) nommé par Louis XVIII (Meylemans, 2010). N’a pas été anobli (Lemaire, 1997).

Jean-François Coste (1741-1820)
(Meylemans, 2010)

Delingette  : chirurgien sous-aide dans le 13 ème régiment de chasseurs à cheval de la Grande Armée (1806-1807). Chirurgien aide-major dans le 11 ème régiment de chasseurs (17 novembre 1807). Chirurgien-major aux ambulances du quartier général de la Grande Armée (28 janvier 1812). Chevalier de la Légion d’honneur (14 mai 1829) ( http://lesapn.forumactif.fr, 2010).

Duchêne  : 5 campagnes militaires comme chirurgien aide-major de la Grande Armée (1808-1815). Chevalier de la Légion d’honneur (28 décembre 1869). Médaille militaire de Sainte-Hélène (1857).

Fosseyeux  : chirurgien-major de 1 ère classe dans le 40 ème régiment d’infanterie de ligne. Blessé à Minsk (16 juillet 1812). Maire de Cravant dans l’Yonne. Chevalier de la Légion d’honneur (25 avril 1821). Médaille militaire de Sainte-Hélène.

Gallard  : chirurgien sous-aide-major au 17 ème régiment d’infanterie de ligne (6 janvier 1804-1807 >> hôpital militaire de Reims). Chirurgien aide-major au 17 ème régiment d’infanterie de ligne (18 février 1809 >> Espagne, Portugal). Chirurgien aide-major au 6 ème corps d’armée (11 avril 1815). Chirurgien aide-major au 2 ème régiment de lanciers (7 mai 1815). Chevalier de la Légion d’honneur (1 er novembre 1832).

Godefroy  : chirurgien-major des armées impériales. Maire de Chambray. Chevalier de la Légion d’honneur (11 juillet 1807).

Horeau  : médecin ordinaire de Joséphine (1807). Membre de l’Académie de médecine. Chevalier de la Légion d’honneur.

Jacob  : officier de santé de 2 ème classe au 1 er bataillon du 17 ème régiment d’infanterie légère (1803). Chirurgien-major du 17 ème Léger (1804). Chirurgien-major dans les chasseurs à pied de la Garde impériale (1813), au 5 ème régiment de voltigeurs de la Garde impériale (1815). De toutes les campagnes de 1803 à 1815. Chevalier de la Légion d’honneur (14 avril 1807).

Jeannin  : chirurgien-major au 28 ème régiment d’infanterie de ligne. Chevalier de la Légion d’honneur (14 avril 1807).

Lancome  : chirurgien sous-aide au 69 ème régiment d’infanterie de ligne (1805). Chirurgien aide-major au 50 ème régiment d’infanterie de ligne (1811). Chirurgien-major au 50 ème de ligne (1812). Chevalier de la Légion d’honneur (29 octobre 1828) ( http://lesapn.forumactif.fr, 2010).

Lefort  : médecin de marine dans l’équipage du Vengeur. Médecin en chef du I er arrondissement maritime de l’Empire (1808). Chevalier de la Légion d’honneur et membre de l’Académie de médecine (1826) (Meylemans, 2010).

Loisel  : De toutes les campagnes de 1792 à 1811. Chirurgien aide-major au 50 ème régiment d’infanterie de ligne. Chevalier de la Légion d’honneur (1 er octobre 1807) ( http://lesapn.forumactif.fr, 2010).

Margueron  : pharmacien-major des armées impériales. Chevalier de la Légion d’honneur.

Mariglier  : chirurgien aide-major (1811) pendant la campagne de Russie, de Saxe et de France. Maire de Noyers dans l’Yonne. Chevalier de la Légion d’honneur (6 mai 1866). Médaille militaire de Sainte-Hélène.

Mocquot  : chirurgien principal du corps d’observation de l’armée des Pyrénées occidentales (1808), au 24 ème régiment de dragons à Milan (1808), puis à l’armée d’Espagne (1813). De toutes les campagnes de 1792 à 1815. Chevalier de la Légion d’honneur (12 janvier 1809).

Muraour  : chirurgien sur l’Inconstant à l’île d’Elbe (1814-1815). Chirurgien aide-major au 2 ème régiment de tirailleurs de la Garde impériale (1815). Conseiller municipal de Henrichemont (1820). Chevalier de la Légion d’honneur, puis officier. Médaille de Sainte-Hélène ( http://lesapn.forumactif.fr, 2010).

Parmentier  : Apothicaire-major des armées françaises (1772). Adjoint au conseil de santé (1782). Membre de l’Académie des sciences (1795). Premier pharmacien des armées (1800). Inspecteur général du service de santé (1805-1813). Légion d’honneur (Meylemans, 2010).

Antoine-Augustin Parmentier (1737-1813)
(© BIUM)

Poullain  : chirurgien missionné pour les hôpitaux du 3 ème corps en Espagne (1807). Chirurgien sous-aide major au 31 ème régiment d’infanterie légère (1810). Chirurgien aide-major du 9 ème bataillon des vétérans impériaux (1811), puis en 1813, au port de Rochefort. Chirurgien-major de la 2 ème division de l’armée de Lyon (1814). Chevalier de la Légion d’honneur. Blessé grièvement à la mâchoire supérieure lors du siège de Saragosse (1808). Chevalier de la Légion d’honneur (28 février 1814) ( http://lesapn.forumactif.fr, 2010).

Poumier  : chirurgien-major dans l’armée d’Italie, puis l’armée de Naples (1807), à l’armée du Portugal (1808). Chirurgien principal au 2 ème corps de l’armée du Portugal de 1809 à 1812. Chirurgien-major au 3 ème régiment de dragons (1811), puis au 2 ème régiment de Chevau-Légers (1813). Blessé à 14 reprises. Chevalier de la Légion d’honneur (28 septembre 1813).

Rosapelly  : chirurgien en chef de l’armée du nord (1796). Chirurgien en chef de l’armée de Batavie (1800-1804). Chevalier de la Légion d’honneur (14 juin 1804). Maire d’Appoigny dans l’Yonne ( http://lesapn.forumactif.fr, 2010).

Sabatier  : professeur d’anatomie (1756). Chirurgien en chef de l’hôpital des Invalides. Membre de l’Institut (1773). Inspecteur du service de santé de l’armée du Rhin. Chirurgien consultant de l’Empereur (Meylemans, 2010).

 

Références bibliographiques  :

Académie Nationale de Médecine, communication personnelle, Paris, 2010.

Bibliothèque Interuniversitaire (BIUM), communication personnelle, Paris, 2010.

Meylemans R., « Les maladies de l’Empire », in Ambulance 1809 de la Garde impériale, http://ambulance1809-gardeimperiale.ibelgique.com, 2010, pp. 1-22.

Georgel Alcide, « Armorial de l’Empire français », in http://www.euraldic.com ou Bibliothèque Nationale de France, Paris, 1869.

http://lesapn.forumactif.fr , Les grands chirurgiens et médecins du premier empire, 2010.

Lazare Jean, « Claude-François Lallemand, chirurgien et candidat politique visionnaire », in academiemetz.canalblog.com, 2009, pp. 1-3.

Thiébaud Jean-Marie, « Médecins et chirurgiens, barons de l’Empire (1808-1813) », in http://www.editions-harmattan.fr, 2009, pp. 1-2.

 

 

(*) Docteur en Chirurgie Dentaire, Docteur en Epistémologie, Histoire des Sciences et des Techniques, Lauréat et membre associé national de l’Académie nationale de chirurgie dentaire.

 

 

Retour à la rubrique

MÉDECINE SOUS L'EMPIRE