Share

 



 

Un article du journal International Surgery
soutient la conclusion
que Napoléon a été
assassiné

« Afin de prouver que Napoléon a été empoisonné, je me suis associé au docteur Forshufvud et j'ai fait analysé des cheveux de Napoléon par le Harwell Nuclear Research Laboratory à Londres, en Angleterre, le FBI à Washington, DC, plus une analyse de Scotland Yard à Londres et, en dernier lieu, de récentes recherches et évaluations scientifiques par le docteur Pascal Kintz, toxicologue judiciaire de renommée mondiale. »


El Dorado Hills, CA ( PRWEB ), le 23 avril 2008 Un récent article publié dans l'International Surgery, le journal officiel du Collège international des chirurgiens , détaille la découverte scientifique de l'empoisonnement de Napoléon Bonaparte à l'arsenic minéral , forme la plus toxique connue sous l'appellation populaire de « mort-aux-rats »

Le docteur Pascal Kintz, l'une des sommités mondiales en matière de toxicologie judiciaire, et président de l'Association internationale des toxicologues de médecine légale, a effectués une série de tests au laboratoire ChemTox de Strasbourg qui prouvent et confirment la présence de niveaux élevés d'arsenic minéral au centre des cheveux de Napoléon. Ces niveaux « fournissent la preuve concluante que la seule explication possible de la présence d'arsenic inorganique au centre des cheveux de Napoléon était l'intention de le tuer. »

Ben Weider , président de La Société Napoléonienne Internationale,
portant la médaille de la Légion d'Honneur de la France

L'article paru en automne (volume 92, numéro 5) intitulé « Napoleon Bonaparte Really Was Murdered. The Weapon: Rat Poison » et écrit par John H. Fournier, M.D., explique comment un débat vieux de 50 ans sur le décès de Napoléon a pris fin après que Ben Weider et Sten Forshufvud aient démontré que Napoléon « présentait la majorité des symptômes d'une intoxication chronique à l'arsenic. » Weider est un homme d'affaires canadien qui est président de la Société napoléonienne internationale. Forshufvud est un dentiste suédois qui se passionne pour la toxicologie. Avant leurs découvertes, on s'entendait pour dire que Napoléon était mort d'un cancer.

La science nucléaire et un échantillon de cheveux de Napoléon viennent soutenir la conclusion de Weider et Forshufvud. Comme Fournier le décrit dans l'article de l'International Surgery, le Harwell Nuclear Laboratory d'Angleterre a effectué des tests sur un échantillon de cheveux dans les années 1960, qui ont été répétés en 1995 avec des échantillons de cheveux authentifiés différents. Les résultats se sont recoupés dans les deux études : Napoléon est mort par un empoisonnement à l'arsenic. Malgré les résultats de ces tests, certaines personnalités des communautés historiques se demandent encore si Napoléon a vraiment été assassiné.

Le Collège international des chirurgiens est l'un des collèges les plus respectés en son genre, et son principal représentant, le docteur Nadey Hakim d'Angleterre, estime que le test mené par le docteur Kintz est valable et acceptable sur le plan scientifique.

Après avoir évalué tous les tests faits pour l'analyse des cheveux de Napoléon, le docteur Fournier, respecté médecin spécialiste oeuvrant aux États-Unis, accepte, supporte et reconnaît l'analyse et le travail scientifique du docteur Kintz.

Weider est heureux que sa découverte soit détaillée dans l'article de l'International Surgery. « Je suis ravi que l'empoisonnement de l'Empereur Napoléon ait été accepté par le très illustre Collège international des chirurgiens », déclare Weider. «  Afin de prouver que Napoléon a été empoisonné, je me suis associé au docteur Forshufvud et j'ai fait analyser des cheveux de Napoléon par le Harwell Nuclear Research Laboratory à Londres, en Angleterre, le FBI à Washington, DC, plus une analyse de Scotland Yard à Londres et, en dernier lieu, de récentes recherches et évaluations scientifiques par le docteur Pascal Kintz, toxicologue judiciaire de renommée mondiale. »

Le Federal Bureau of Investigation a adressé une lettre à Weider en août 1995 après avoir testé des cheveux de Napoléon, et dans laquelle il énonçait : « La quantité d'arsenic présente dans les cheveux soumis concorde avec un empoisonnement à l'arsenic. » Ceci a été aussi confirmé par le docteur Kintz au moyen de la plus récente technologie nano-SIMS.

« La vérité sur la mort de Napoléon sera enfin acceptée et connue à travers le monde », ajoute Weider.

Personne-ressource :

Sarah Keeney, Savas Beatie LLC Marketing Director
Savas Beatie LLC
Téléphone : 916-941-6896
Télécopieur : 916-941-6895
http://www.savasbeatie.com

À propos de Ben Weider :

Le Dr Ben Weider, homme d’affaires de stature internationale, a établit un empire industriel à la tête de la Fédération internationale de culturisme, qu’il a fondée et qu’il préside depuis des décennies. Le Dr Weider est l’auteur de nombreuses publications traduites en quarante langues, dont The Murder of Napoléon (1986, 1999) avec David Hapgood, qui présentait une preuve scientifique de l’empoisonnement de l’Empereur à Sainte-Hélène. En 1995, le Dr Weider a fondé la Société Napoléonienne Internationale (SNI), une association sans but lucratif ayant son siège à Montréal, dans le but de promouvoir l’étude de l’Ère napoléonienne, en conformité avec les normes académiques en vigueur, et de publier le journal Napoleonic Scholarship. La France a décerné au Dr Weider la médaille de la Légion d’Honneur en 2002. Son plus récent ouvrage, The Wars Against Napoleon: Debunking the Myth of the Napoleonic Wars (Savas Beatie, 2008), a été écrit en collaboration avec le Général Michel Franceschi.

 

Share  

 

 

RÉAGISSEZ À L'ARTICLE...

 

 

 

Retour à la rubrique

EMPOISONNEMENT DE NAPOLÉON