Napoléon et l’art de la diplomatie

Matrice du caractère et des circonstances

William Nester, É.U.

 

Généralement les combattants ne doivent pas leur notoriété aux capacités diplomatiques et Napoléon Bonaparte ne fait pas exception.

D’habitude, les conquérants ne négocient pas leurs conditions, plutôt, ils les imposent. Néanmoins, dans le cas de Napoléon, l’art de la guerre et l’art de la diplomatie se réconcilient. En toute vérité, Napoléon a eu autant de successeurs sur le champ de bataille qu’il en a reçu dans l’art de la diplomatie. Et pourtant, le contraire est aussi vrai: c’est à dire qu’il pouvait être un désastre à la table des négociations comme sur le terrain de bataille.

Ce que Napoléon accomplit n’est rien d’autre que ce que tout le monde fait universellement: c’est à dire, tout simplement, pour le bon et pour le pire, il fait le mieux qui lui est possible. Ses choix et ses décisions conséquentes, inévitablement modèlent la matrice de son caractère et de ses circonstances uniques.

Et alors, le but de cette étude est celui d’offrir une réponse possible à la question suivante: “Comment est-ce que la matrice du caractère et des circonstances de Napoléon affectent-elles sa diplomatie?”