Dans le cadre de l'année de l'Histoire Russe et
à l'occasion du bicentenaire de la guerre de 1812

Le 10e congrès napoléonien de la Société Napoléonienne
Internationale sera organisé conjointement avec
l’Institut
d’Histoire Universelle de l’Académie des Sciences de
Russie,
et l'État de Borodino et du Musée d'Histoire

 

Le conflit militaire de 1812 opposant l’Empire français dirigé par Napoléon et l’Empire russe du tsar Alexandre Ier, qualifié de « guerre patriotique » dans les cercles historiques russes et de « campagne de Russie » par les érudits occidentaux, a eu d’importantes répercussions. Ses conséquences ont affecté non seulement la Russie et la France – les principaux protagonistes de cette tragédie – mais aussi, bien qu’involontairement, plusieurs pays du Vieux et du Nouveau continents. Certains de ces pays, comme l’Empire autrichien, la Prusse, la Confédération du Rhin, le royaume d’Italie, les Pays-Bas, la Suisse, le Duché de Varsovie et, dans une certaine mesure, l’Espagne, ont participé directement à l’invasion de 1812 en fournissant des contingents nationaux à la Grande Armée. D’un autre côté, des pays comme la Grande Bretagne et la Suède ont aidé la Russie soit financièrement, soit par voie diplomatique. 


La destruction de la Grande Armée de Napoléon en Russie a bouleversé en profondeur l’équilibre géopolitique et a eu pour conséquence de créer une nouvelle coalition contre Napoléon, laquelle mit pratiquement fin à la domination française en Europe. D’autre part, presque tous les pays d’Amérique Latine ont entamé un mouvement d’indépendance pendant cette période de 1812-1814.


Malgré tous ces événements marquants, la période de 1812 ne reçoit toujours que peu d’attention de la part des historiens qui de prime abord examinent cette période par le prisme limité des préférences historiques nationales. La célébration du bicentenaire de la Campagne de Russie de Napoléon en 1812 – qui fait la joie autant du monde universitaire que des mordus d’histoire – pourrait être une excellente occasion de changer cette tendance, favoriser la discussion et la porter à un autre niveau en lien avec la rétrospective historique mondiale.


S’appuyant sur cette vision, l’Institut d’histoire universelle de l’Académie des sciences de Russie, en étroite collaboration avec la Société napoléonienne internationale, invite tous les intéressés à son congrès international, tenu conjointement avec le 10e Congrès napoléonien international de la SNI, sous le thème de « La Campagne de Russie de 1812 de Napoléon dans l’histoire mondiale, une rétrospective »  (“Napoleon’s 1812 Russian Campaign in World History: A Retrospective”), qui aura lieu à Moscou en Russie, du 9 au 13 juillet 2012.

Les sujets abordés pourraient comprendre :

1.  Affaires étrangères et tendances générales pendant les Guerres napoléoniennes  
2.  Relations diplomatiques européennes, 1807-1815
3.  Causes à l’origine de la campagne de Russie de 1812 de Napoléon
4.  Portée historique et répercussions de la campagne de Russie de 1812 de Napoléon
5.  Russie et Europe en tant qu’adversaires militaires durant la campagne de 1812
6.  La campagne de Russie de 1812 de Napoléon et les guerres de cette période : réminiscences historiques et mémoire des peuples
7.  L’image de l’ennemi telle que présentée par les belligérants
8.  Questions historiographiques relatives aux guerres napoléoniennes et à la campagne de Russie de 1812.

Voici le programme (en anglais seulement) du 10e congrès de la SNI tenu à Moscou du 9 au 13 août 2012