Bien que Napoléon Bonaparte n'ait jamais mis les pieds en sol américain, l'empereur a longtemps été un symbole puissant pour la résistance canadienne-française. Dans les années qui suivirent la mort de Bonaparte, Napoléon est devenu le prénom le plus souvent donné aux garçons québécois (et Joséphine, celui des filles). De nombreux hommes politiques, membres du clergé et créateurs ont été fascinés par ce chef d'État hors du commun. Dans son dernier essai, le sénateur Serge Joyal retrace l'influence de Napoléon Bonaparte dans l'iconographie et les archives canadiennes-françaises. 

ISBN : 9782923792347
39,95 $