Sixième symposium international napoléonien

Napoléon, la Méditerranée
et les îles

Ajaccio, en Corse (France), du 7 au 11 juillet 2008

 



David Markham et le général Michel Franceschi
célèbrent l'heureuse conclusion du symposium
de la SNI à Dinard, en France

 

 

Lettre du président Ben Weider


Chers membres de la SNI,

C'est avec grand plaisir que je vous annonce la tenue du 6e  Symposium international napoléonien à Ajaccio, en Corse (France), du 7 au 11 juillet 2008. Ajaccio, ville natale de Napoléon, est une ville magnifique. Le Symposium comprend la visite des sites napoléoniens d'Ajaccio et prévoit du temps libre pour explorer cette merveilleuse ville à votre guise.

Le symposium s'articulera autour du thème « Les aventures de Napoléon en Méditerranée et dans les îles ». La plupart des communications porteront sur les expériences de Napoléon dans la région méditerranéenne et dans les îles d'Aix et Sainte-Hélène.

Une des caractéristiques spéciales de ce symposium consiste en une visite d'un jour à l'île d'Elbe, où Napoléon fut exilé pendant presque un an. Le voyage, soutenu financièrement par la SNI, comprend le vol aller-retour ainsi qu'une visite guidée bilingue des principaux sites napoléoniens de l'île. Le nombre de participants peut être limité. Priorité sera donnée aux participants qui soumettent leur proposition de communication à l'avance et restent pour toute la durée du Symposium ou presque.

Ce symposium napoléonien sera en outre le premier à être diffusé en podcast. Les discussions seront enregistrées et un DVD (offert gratuitement aux participants) sera gravé, reprenant les exposés et peut-être d'autres vidéos et documents connexes.

Aucun endroit n'est plus approprié ou magnifique qu'Ajaccio pour y organiser un symposium napoléonien. Je vous encourage fortement à y assister et, si possible, à y présenter une communication.

Comme par le passé, il n'y aura aucuns frais d'inscription pour participer au symposium. Vous trouverez ci-joint la liste de cinq hôtels recommandés pour différents budgets. Veuillez réserver directement auprès de l'hôtel, puis informer David Markham de votre choix. Comme nous serons dans un lieu de villégiature, nous vous recommandons fortement de faire votre réservation d'hôtel sans tarder.

Pour de plus amples renseignements, pour obtenir un formulaire d'inscription ou pour soumettre votre proposition de communication, veuillez communiquer avec :

J. David Markham, vice-président exécutif
1841 52nd Way SE
Olympia, WA 98501-8000 USA
Courriel : imperialglory@comcast.net
Téléphone : 360-786-1805
Télécopieur : 360-236-1821

Même si vous êtes dans l'impossibilité de participer au Symposium en Corse, veuillez envoyer votre adresse électronique à David afin qu'il puisse facilement vous tenir au courant des symposiums et autres activités à venir.

Bien cordialement,

Ben Weider, président

 



Cliquer ici pour imprimer le

FORMULAIRE D'INSCRIPTION


Sixième symposium international napoléonien
Les aventures de Napoléon en Méditerranée et dans les îles
Ajaccio, en Corse ( France)
du 7 au 11 juillet 2008

La Société napoléonienne internationale organise son 6e Symposium international napoléonien dans la magnifique ville d'Ajaccio, capitale de la Corse et ville natale de Napoléon. Ajaccio regorge de sites historiques napoléoniens d'importance. Le Symposium, rendu possible grâce à la collaboration et le soutien de la ville d'Ajaccio, se tiendra au Palais des Congrès, près du port.

Caractéristiques spéciales du Symposium :

Une visite à l'île d'Elbe, y compris le vol aller-retour et la visite guidée bilingue, en autobus, des sites napoléoniens et autres sites d'intérêt. Grâce au soutien financier de la SNI, ce voyage à l'île d'Elbe sera gratuit pour les participants, mais le nombre de places est très limité. La priorité sera donnée d'abord aux participants qui soumettent une proposition de communication et réservent leur hôtel en premier et, ensuite, à ceux qui restent pour toute la durée du Symposium ou presque.

Ce sera le tout premier symposium napoléonien à être diffusé en podcast. Les présentations seront converties en podcast par Cameron Reilly, de thepodcastnetwork.com, et gravées sur DVD (offert gratuitement aux participants), éventuellement accompagnées de vidéos et d'autres documents liés au Symposium. Le podcasting est une nouvelle façon de toucher à des milliers de personnes et nous sommes emballés d'utiliser cette technologie lors de notre Symposium.

Nous aurons l'occasion d'entendre la musique originale des Cent jours de Napoléon par le compositeur Sean Richarz, de Seattle. Sean, qui compose actuellement une comédie musicale sur cette période, sera présent pour partager certaines de ses compositions avec nous.

Ce Symposium est organisé par le vice-président exécutif J. David Markham et le général français à la retraite Michel Franceschi. Nous invitons les spécialistes à soumettre une proposition de communication sur le thème du Symposium ou résultant de nouvelles recherches importantes. Les Symposium internationaux précédents, tenus en Italie, en Israël, en Géorgie et en France, ont attiré des chercheurs et des étudiants des quatre coins du monde. Nous invitons tous ceux et celles qui s'intéressent à cette époque à participer au Symposium, que ce soit pour y présenter une communication ou non.

Veuillez noter que la ville d'Ajaccio est une destination estivale très prisée. Il est donc essentiel que les personnes désireuses d'y assister réservent leur hôtel le plus tôt possible. Veuillez consulter les renseignements sur les hôtels, sur ce site.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

J. David Markham
Vice-président exécutif de la SNI
1841 52nd Way SE
Olympia, WA 98501-8000
imperialglory@comcast.net
http://www.NapoleonicHistory.com
Téléphone : 360-786-1805
Télécopieur : 360-236-1821




 

 

 

 


CONGRÈS 2008 DE LA SOCIÉTÉ NAPOLÉONIENNE INTERNATIONALE

Par le Général Michel Franceschi
Conseiller Historique Spécial de la SNI

 

Portant symboliquement son choix sur la ville natale de l’Empereur, la Société Napoléonienne Internationale a tenu son congrès 2008 au Palais des Congrès d’Ajaccio, du 7 au 11 juillet, sous la direction conjointe de David Markham, Vice-président, et de votre serviteur.

Une cinquantaine de participants provenant de dix pays des cinq continents ont assisté dans une ambiance amicale à la présentation de seize communications diverses sur l’histoire de Napoléon 1er, détaillées par ailleurs, et prononcées en traduction simultanée dans les langues française et anglaise.

Des visites guidées ont entrecoupé les conférences : la Maison Bonaparte, les monuments napoléoniens du Casone et de la place de Gaulle, la vieille ville d’Ajaccio, les îles Sanguinaires et pour certains, Bonifacio. La journée du 11 juillet a été consacrée à la visite de l’île d’Elbe, généreusement offerte par le président Ben Weider.

Les institutions locales - Collectivité Territoriale de Corse, Conseil Général de la Corse du Sud et surtout municipalité d’Ajaccio- ont réservé un chaleureux accueil aux congressistes et contribué substantiellement à la réussite matérielle de l’événement.

Les congressistes se sont fait un devoir de déposer une gerbe au Monument aux Morts d’Ajaccio, ainsi qu’à la stèle du Roi de Rome, érigée devant la maison natale de Napoléon. Ils ont sacrifié au rite du ravivage de la flamme de la Légion d’Honneur, implantée au pied de la statue du Premier Consul. Suivie par toute une foule, cette manifestation a été rehaussée par la présence d’un rutilant détachement de la Garde Impériale, paradant avec sa musique.

Parmi les temps forts du congrès, on doit retenir, après le vin d’honneur du Conseil Général, la somptueuse réception des congressistes par la municipalité d’Ajaccio et son maire, le député Simon Renucci, présent à tous les rendez-vous importants du congrès. Dans ses majestueux salons napoléoniens, le premier magistrat de la ville a fait citoyen d’honneur de la cité David Markham et votre serviteur, et leur a décerné la médaille d’or d’Ajaccio.

La Collectivité Territoriale de Corse n’a pas été en reste. Le dîner de gala qu’elle a offert aux congressistes dans l’imposant Hôtel de Région a constitué le point d’orgue du congrès. Insigne honneur et privilège sans précédent, l’Assemblée de Corse a bravé le risque d’un autre 18 Brumaire en invitant les congressistes à siéger pendant une demi-heure sur les bancs de son auguste hémicycle. Et pour finir, les invités ont assisté à un inoubliable concert vocal. Sur une musique originale évoquant les Cents Jours, une soprano, un baryton et le compositeur de la musique, originaires de Seattle, ont magistralement interprété une œuvre spécialement créée pour le congrès. Maints auditeurs ébahis en ont été bouleversés.

Et c’est avec une profonde satisfaction que les congressistes ont regagné à regret leurs pénates respectifs.

Mais, au-delà de l’éclatant succès de ce congrès, l’essentiel de l’événement réside sans doute dans la formidable leçon qui s’en dégage.

A l’instar de tous ceux qui l’ont précédé, le congrès de la Société Napoléonienne Internationale d’Ajaccio est marqué du sceau d’un cosmopolitisme affirmé. Ce caractère foncier doit faire s’interroger les contempteurs patentés de Napoléon 1er.

Comme le pensent certains, Napoléon n’est-il plus qu’un souvenir obsolète, entretenu par des nostalgiques de grandeur nationale et de gloire militaire ?

Force est d’admettre que deux siècles après son règne, sa mémoire continue de rassembler des hommes de bonne volonté à travers le monde. Jetant des ponts au-dessus des océans, tissant des liens d’amitié entre les nations des cinq continents, Napoléon le Grand perpétue ainsi l’idéal de paix qu’il incarna de son vivant. En vérité, il représente encore une immense espérance humaniste pour tous les peuples de la planète.

N’en déplaise aux esprits chagrins ou haineux, ce Titan moderne a marqué d’une empreinte indélébile l’Histoire universelle. Il l’a domine d’une hauteur inégalée, ce qui le rend inaccessible aux médiocres. Le culte qui lui est voué jusqu’aux confins de la terre alimente une flamme vivante destinée à brûler à tout jamais. Les détracteurs de Napoléon n’ont pas fini de l’endurer !

Il serait temps que tous ceux qui ne veulent plus s’en laisser compter sur l’Histoire de Napoléon se libèrent enfin de la funeste influence d’une certaine intelligentsia fourvoyée dans ses fantasmes « napoléophobes ». Les Français, notamment, doivent se réapproprier la légitime et exaltante fierté de receler dans leur patrimoine national une inappréciable pépite historique nommée Napoléon que le monde entier leur envie.

Alors, Napoléon une valeur passéiste ? Non, une idée d’avenir !


Vue de l'hôtel San Carlu

Ravivage de la flamme

Ravivage de la flamme, Colonna d'Istria,
le maire Simon Renuci

Ravivage de la flamme, Colonna d'Istria,
le maire Simon Renucci

David Markham, Michel Franceschi
et J.F.Colonna d'Istria

JF.Colonna d'Istria, Simon Renucci,
David Markham et Michel Franceschi

Ravivage de la flamme

Ravivage de la flamme

Antoine Battesti (FINS). Simon Renucci,
David Markham et Michel Franceschi

Monument aux morts JF. Colonna d'Istria,
David Markham et Michel Franceschi

Le Casone

La stèle au Roi de Rome

Ravivage de la flamme de la Légion d'Honneur

Drapeau du 2ème Bataillon des chasseurs à pied

Devant le monument aux morts

Palais des Congrès Ajaccio

Assistance

Assistance

Allocution de Michel Franceschi

Ouverture du congrès

Conférence de Michel Franceschi

Allocution du maire Simon Renucci

David Markham remercie le maire

Allocution de David Markham

Michel Franceschi citoyen d'honneur de la ville

David Markham fait citoyen d'honneur de la ville

La flamme