LE PRÉSIDENT DE LA SOCIÉTÉ INTERNATIONALE NAPOLÉONIENNE, L’HOMME D’AFFAIRES, HISTORIEN ET PHILANTHROPE BEN WEIDER, REÇOIT LA MÉDAILLE D’HONNEUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC


Reçu dans le bureau du président, monsieur Ben Weider a été décoré de la médaille d’honneur de l’Assemblée nationale du Québec. Derrière monsieur Weider, de gauche à droite, monsieur François Côté, secrétaire général de l’Assemblée nationale, monsieur Jacques Duchesneau, ancien chef de police de la Ville de Montréal, directeur de la Sécurité des aéroports du Canada et ami personnel de monsieur Weider, monsieur Michel Bissonnet, président de l’Assemblée nationale du Québec, monsieur Jacques P. Dupuis, ministre de la Justice et Procureur général du Québec, l’honorable Serge Joyal, ancien ministre d’État, sénateur canadien et ami de monsieur Weider et madame Lise Grondin, directrice de cabinet du président de l’Assemblée nationale.

 

À Québec, le mardi 14 septembre 2004, après avoir a été décoré de l’Ordre du Canada en 1975 et déclaré chevalier de l’Ordre national du Québec en 2000, le président de la Société internationale Napoléonienne, le passionné homme d’affaires, historien et philanthrope canadien Ben Weider, a encore une fois été honoré par ses concitoyens en recevant des mains du président de l’Assemblée nationale du Québec, monsieur Michel Bissonnet, la médaille d’honneur de l’Assemblée nationale.


Le président de la Société Napoléonienne Internationale, monsieur Ben Weider, en compagnie du président de l’Assemblée nationale du Québec, monsieur Michel Bissonnet.

 

La cérémonie privée a eu lieu dans le bureau du président de l’Assemblée nationale, en présence du ministre de la Justice et Procureur général du Québec, monsieur Jacques P. Dupuis, ainsi que des proches et membres de la famille de monsieur Weider, dont son fils Éric.

 


Dans l'ordre habituel, monsieur Eric Weider, fils du président de la Société Napoléonienne Internationale, monsieur Ben Weider, monsieur Michel Bissonnet, président de l'Assemblée nationale et madame Renée Weider, épouse d'Eric Weider.

 

La médaille d’honneur de l’Assemblée nationale est remise à des personnalités s’étant mérité la reconnaissance de l’ensemble des parlementaires de l’Assemblée nationale du Québec. À ce jour, moins d’une quinzaine de Québécois peuvent se vanter de l’avoir reçue.

 

Cette prestigieuse récompense a été donnée à Ben Weider pour sa participation exceptionnelle à l’exposition « Le Code civil : une histoire de famille » commémorant de pair le bicentenaire du Code civil des Français ainsi que le dixième anniversaire du nouveau Code civil du Québec, et réalisée par l’Assemblée nationale du Québec conjointement avec le ministère de la Justice du Québec, avec la participation de l’Assemblée nationale française et de la Cour de cassation de France. En tant que plus grand collectionneur mondial d’objets ayant appartenus à Napoléon Bonaparte, monsieur Weider a en effet courtoisement accepté de prêter aux organisateurs de l’exposition quelques unes de ses pièces les plus admirables, dont le bicorne impérial porté par Napoléon pendant la campagne de Russie en 1812, un médaillon dont l’encadrement contient une mèche de cheveux de l’empereur, un magnifique bronze équestre représentant le général Bonaparte, par le sculpteur Jean-Léon Gérôme, ainsi qu’une jolie sculpture représentant Napoléon, le père de famille, son fils de trois ans sur les genoux.

 

Lors de l’inauguration, le président de l’Assemblée nationale a tenu à exprimer « sa plus sincère gratitude à l’égard de monsieur Weider, sommité dans le domaine de l’histoire liée à l’empereur Napoléon, pour la générosité dont il a fait preuve en acceptant de prêter pour la première fois des pièces aussi uniques que spectaculaires. »

 

Tout de suite après l’inauguration, monsieur Weider a eu le loisir de s’entretenir en privé avec le président de l’Assemblée nationale française, monsieur Jean-Louis Debré, également partenaire de l’exposition. Monsieur Weider en a profité pour remettre à monsieur Debré la médaille de la Légion du mérite de la Société internationale napoléonienne, dont Ben Weider est le président depuis 1995.


Le président de la Société Napoléonienne, monsieur Ben Weider, a remit la médaille de la Légion du mérite au Président de l’Assemblée nationale française, monsieur Jean-Louis Debré, de passage à Québec lors de l’inauguration à l’Hôtel du Parlement de l’exposition Le Code Civil une histoire de famille.



Le président Weider a également remit la médaille de la Légion du mérite de la Société Napoléonienne au Premier Président de la Cour de Cassation de France, monsieur Guy Canivet, lui aussi de passage à l’Assemblée nationale du Québec.


Rappelons que monsieur Weider a lui-même été décoré de la Légion d’honneur de France en 2000, une récompense créée en 1802 par nul autre que l’empereur Napoléon.

 

Le président de la Société internationale napoléonienne s’est de plus entretenu avec le premier président de la Cour de cassation de France, monsieur Guy Canivet, qui a lui aussi été décoré de la Légion du mérite de la Société, à l’instar d’ailleurs de messieurs Michel Bissonnet et Jacques P. Dupuis.




L’honorable Sénateur Serge Joyal, ami personnel du président Weider, signant le livre d’or des visiteurs dans le bureau du président de l’Assemblée nationale du Québec.



Monsieur Jacques Duchesneau, président de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien et ancien chef de la police de Montréal, ami personnel du président Weider, signant le livre d’or des visiteurs dans le bureau du président de l’Assemblée
nationale du Québec.



Monsieur Weider a profité de sa visite à l’Assemblée nationale pour rendre visite au chef de l’opposition de l’Assemblée nationale et ex-premier ministre du Québec, monsieur Bernard Landry à qui il a remis la médaille de la Légion du mérite de la Société Napoléonienne.


Messieurs Jacques Duschesneau et Ben Weider en conversation avec monsieur Bernard Landry.

 

Monsieur Weider est l’auteur de Qui a tué Napoléon (publié chez Robert Laffont), The Murder of Napoleon (publié chez Congdon Lattes et traduit en 23 langues), Assassination at St. Helena (publié chez Mitchell Press), Assassination at St. Helena Revisited (publié chez John Wiley and Sons) et Napoleon est-il mort empoisonné ? (publié aux Éditions Pygmalion), pour ne nommer que ces ouvrages.

 

Le public peut admirer les quelques pièces de l’exceptionnelle collection Weider qui sont présentées dans le cadre de l’exposition « Le Code civil : une histoire de famille », dans le hall principal de l’Hôtel du Parlement, à Québec, jusqu’au 17 décembre 2004. Les visiteurs obtiendront plus d’informations en communiquant par téléphone au (418) 643-7239 ou, sans frais, au 1-866-DEPUTES ou en consultant le site Internet de l’Assemblée nationale du Québec à l’adresse www.assnat.qc.ca.