De  l’ouvrage

Napoléon, mémoires de l’au-delà

Du général (cr) Michel FRANCESCHI

 

 

 

1 . Natif de Corse en 1930, lr général Franceschi a accompli une carrière militaire commençant à l’École d'Officiers de Saint-Cyr en 1951 et s’achevant en 1990 au grade de Général de Corps d’Armée (quatre étoiles).

 

Diplomé de l’École d’État-Major et breveté de l’École Supérieure de Guerre, il a servi essentiellement dans les parachutistes des Troupes de Marine (anciennes Troupes Coloniales), la plupart du temps loin des États-Majors et des cabinets.

 

Son cursus professionnel s’est, en effet, principalement déroulé dans l’excercice de commandements et de responsabilités sur le terrain, notamment :

 

. Le commandement d’une compagnie de parachutistes en opérations en Algérie, de 1958 à 1960.

 

. Le commandement du 1er Régiment de parachutistes d’Infanterie de Marine, unité de forces spéciales, de 1976 à 1978 …

 

. Le Commandement Supérieur des Forces Armées de Nouvelle Calédonie de 1984 à 1988, durant les événements qui secouèrent ce territoire.

 

Autre caractéristique notable, il a longuement  exercé hors de France : deux ans en Algérie – trois en Côte d’Ivoire, Guinée et haute-Volta (Burkina Faso) – cinq au Sénégal – trois au Zaïre (République Démocratique du Congo) – et quatre  dans le Pacifique.

 

2. Son intérêt pour Napoléon trouve sa source dans son origine corse comme notre héro. Puis il s’est nourri de l’étude de l’histoire militaire inhérente  à l’enseignement militaire supérieur qu'il a suivi à l’École d’État-Major puis à  l ‘École de Guerre.

 

Ses longues recherches lui ont appris que l’histoire de Napoléon est falsifiée par de mauvais historiens, français en particulier. Il a profité des loisirs de sa retraite professionnelle pour s’atteler à la réhabilitation de sa mémoire de Napoléon. Son manuscrit est le fruit de ce long travail de recherches et de méditations.

 

Quelques mots sur le livre :

 

GENRE : Première dans l’édition, il s’agit de mémoires virtuels de l’Empereur, répondant à son vœu intime exprimé en épigraphe de l’ouvrage.

Ne fait pas  double emploi avec le (Mémorial de Ste-Hélène) de Las Cases, œuvre de référence mais incomplète, non de la main de Napoléon et publié après sa mort.

 

FOND : Ouvrage historique respectant scrupuleusement les faits et les événements. Défend avec logique la mémoire de Napoléon, quelque peu malmenée dans son pays, alors qu’il est généralement admiré à l’étranger. Fustige ainsi nombre d’idées reçues, partis pris et clichés, par une analyse rigoureuse des situations, dans l’enchaînement objectif de leurs causes et de leurs effets. S’adresse à un éditeur non inconditionnel de l’historiquement correct).

 

STYLE : Simple, vigoureux et spontanné, conforme à la personnalité du héro. Cherche à atteindre le lectorat le plus large.

 

Illustré par les cartes des principales batailles pour une plus grande clarté de leur déroulement.

 

OPPORTUNITÉ : Sortie à l’occasion du bicentenaire du couronnement de l’Empereur le 2 décembre 2004.

 

VOLUME : environ 600 pages.

 

SUITE ENVISAGÉE :  Un traité plus technique sur l’art de la guerre de Napoléon, qui pourrait voir le jour pour le bicentenaire d’Austerlitz le 2 décembre 2005.

 

NOTA : Le général Francheschi a publié deux ouvrages chez Pygmalion-Gérard  Watelet :

 

« La Démocratie Massacrée : Nouvelle Calédonie – Témoignage » – 1998

« Corse, la voix de la majorité silencieuse »  - 2001