Share  

 

IMPORTANTE LETTRE DE DAVID G. CHANDLER

 

L'UN DES PLUS GRANDS HISTORIENS NAPOLÉONIENS AU MONDE

 

David G. Chandler à l'oeuvre dans son bureau

 

LETTRE À L'ÉDITEUR

 

Une lettre en réponse à l'article paru dans le "Napoleonic Alliance Gazette", Vol. 2002, No. 1, par Victor Blair

 

À l'éditeur,

 

Victor Blair (vol. 2002 No 1) peut bien dire ce qu'il veut "... sur la santé de Napoléon et son éventuel empoisonnement", ça m'importe peu. Cet aspect-là des choses relève certainement du domaine du Dr. Ben Weider. Je suis par contre, plongé dans l'histoire (la sale histoire) du Comte d'Artois et encore plus du Comte de Montholon, le soi-disant Lt-Général et "meilleur ami" de Napoléon sur Ste-Hélène. Son statut de criminel a pourtant été prouvé plusieurs fois et le mythe selon lequel il aurait été le seul véritable ami de Napoléon à Ste-Hélène n'est que de la foutaise.

 

Nous savons que l'Empereur a été assassiné ; je souscris entièrement à la thèse du Dr. Weider. Ce qui m'intéresse davantage, c'est "par qui ?" et "pourquoi ?". Je fais autorité, selon M. Blair, sur la question des batailles, mais en ce moment je m'intéresse particulièrement aux événements allant du printemps 1814 jusqu'à mai 1820. Les recherches que j'ai poursuivies à partir des notes de Montholon provenant du château de Vincennes ont mis à jour le fait qu'il existe d'importantes lacunes dans les documents mais que Montholon était très certainement impliqué avec le Comte d'Artois (devenu plus tard Charles X) dans divers complots. Cette période demeure très sombre et bien incomplète, et ma maladie m'empêchera sans doute d'effectuer les recherches concluantes en la matière, mais soyez assurés que la vérité fera éventuellement surface et qu'elle ne sera pas favorable au Comte de Montholon.

 

avec mes respectueuses salutations,

 

David G. Chandler, FINS

 

 

 

RÉAGISSEZ À L'ARTICLE...

 

 

 

Retour à la rubrique

EMPOISONNEMENT DE NAPOL√ČON